Une autre source de combustible : fabriquer des briquettes de charbon de bois avec des pelures de bananes

| juin 13, 2016

Téléchargez cette nouvelle

L’article qui nous provient cette semaine de l’Ouganda présente une solution novatrice, voire rentable à la surproduction bananière. Il s’agit du vin de banane. Notre Texte radiophonique de la semaine parle d’un autre produit à valeur ajoutée ayant un lien avec les détritus de bananes.

Actuellement, les forêts subissent une pression de plus en plus forte à cause des populations qui abattent les arbres pour faire du charbon de bois ou pour d’autres raisons. Au cours des 30 dernières années, l’Ouganda a perdu la moitié de sa couverture forestière. Les populations locales sont encouragées à adopter des méthodes écoénergétiques qui exercent moins de pression sur les ressources naturelles. Un exemple consiste à utiliser les pelures de banane, couramment appelé bananachakol (charbon de banane) pour fabriquer des briquettes de charbon.

Notre Texte radiophonique de la semaine présente une interview réalisée avec une femme d’un groupe de travailleuses communautaires dénommé Bakyala Tweyune (« Les femmes autonomes »), et qui explique les avantages du bananachakol et le processus de fabrication des briquettes.

http://www.farmradio.org/fr/radio-resource-packs/pochette-76-pratiques-agroforestieres-et-la-lutte-contre-de-la-disertification/une-autre-source-de-combustible-fabriquer-des-briquettes-de-charbon-de-bois-avec-des-pelures-de-banane/