Les légumineuses fabriquent leur propre engrais – avec l’aide de leurs amis

| février 4, 2022

Téléchargez cette nouvelle

La nouvelle de cette édition, provenant du Ghana, parle de l’ajout d’un « inoculant » aux graines de soja ou au sol des champs de soja afin d’en augmenter la teneur en azote. Notre Texte radiophonique de la semaine aborde le même sujet à travers une courte interview fictive.

Tout comme les humains et les animaux, les plantes ont besoin de nourriture. Les nutriments des végétaux, comme l’azote, le phosphore et le potassium, sont nécessaires pour la croissance et le développement des cultures et des arbres. Mais les petits exploitants agricoles africains font face à un grave problème car la fertilité des sols diminue par suite des périodes continues de mise en culture sans reconstituer les nutriments du sol. 

Pour les agriculteurs, une option consiste à ajouter des nutriments (appelés dans le texte nourriture végétale ou aliments végétaux) aux sols en utilisant du fumier, du compost ou des engrais naturels. Les sources biologiques de fertilité ou biofertilisants ont le potentiel d’accroître les rendements des légumineuses et des plantes qui les suivent dans la rotation, tout en réduisant l’utilisation d’engrais chimiques azotés. Ils sont également beaucoup plus abordables que les engrais artificiels.

Le présent texte peut aider les agriculteurs à comprendre la nature et les avantages d’une sorte de biofertilisant, les micro-organismes appelés bactéries rhizobiennes. Vous voudrez peut-être compléter ce texte en y ajoutant une entrevue ou une discussion, après l’émission, avec un agriculteur local ou avec un agent de vulgarisation agricole qui est familier avec les avantages des bactéries rhizobiennes et des biofertilisants.

http://scripts.farmradio.fm/fr/radio-resource-packs/pochette-80/les-legumineuses-fabriquent-leur-propre-engrais-avec-laide-de-leurs-amis/