Tanzanie : Des élèves encouragés à planter des arbres pour prévenir la désertification

22 Mai 2017
A translation for this article is available in English Swahili

Le domicile de Gladness Pallangyo, également surnommée Mama Gladness, est verdoyant et foisonne d’arbres et de bananiers.

Pendant que la majeure partie de cette région du nord de la Tanzanie perd son couvert arboré, des organismes privés accélèrent la cadence face au changement climatique et plantent des arbres pour protéger leur environnement. Tengeru Cultural Tourism, basée à l’extérieur d’Arusha, est une organisation qui a fourni de gros efforts à cet effet.

Mme Pallangyo est la fondatrice de Tengeru Cultural Tourism. Cela fait 19 ans qu’elle plante des arbres. Pour l’heure, elle a mis 70 000 arbres en terre dans sa région. En raison de la beauté de sa maison, les touristes qui viennent en Tanzanie visitent souvent celle-ci pour avoir une idée des conditions de vie locales.

Pour avoir un plus grand impact, elle a rallié des élèves de la localité à sa cause. Elle explique : « J’ai demandé un permis auprès de la municipalité de Meru pour visiter toutes les écoles et remettre un arbre à chaque élève afin qu’ils les plantent et en prennent soin. »

Plusieurs personnes de la région du mont Meru coupent les arbres pour faire du charbon, ce qui a provoqué le déboisement. Les efforts de Mme Pallengyo contribuent au reboisement de la région.

Elle plante divers arbres, dont certains proviennent de la forêt et d’autres de fournisseurs.

Leoni Mbui est un spécialiste de la météo et du climat originaire de Dodoma, au centre de la Tanzanie. Il affirme que le reboisement permettra de protéger l’environnement, et créera les conditions pour qu’il pleuve plus. Il soutient qu’il est important de trouver différentes techniques pour encourager plus de gens à planter des arbres.

La compétition est une technique dont se sert Mme Pallengyo. Les écoles primaires et secondaires de sa région rivalisent pour savoir qui plantera le plus d’arbres. L’école primaire Laki Tatu a récemment ravi la première place parmi 20 écoles de la région après avoir mis en terre de nouvelles variétés d’arbres. Juma Msengi est le directeur de l’école gagnante. Selon lui, tous les arbres poussent bien, et l’école produit plus d’arbres pour les planter dans la région.

Il ajoute :  Nous prenons soin des arbres qui nous ont permis de remporter le concours de reboisement lancé par Mama Gladness. Les arbres sont grands maintenant et nous continuons à planter d’autres arbres et encourageons les élèves à en planter davantage [et nous] leur donnons des arbres à planter chez eux.

Cependant, le travail de Mme Pallangyo comporte des défis. Une fois, 5 000 arbres sont morts par manque d’eau. Mme Pallengyo dit avoir tenté d’arroser les arbres elle-même, mais ne pouvait pas trouver suffisamment d’eau. Elle se lassa d’aller chercher et transporter de l’eau pour les plantes, et décida donc de creuser un puits pour avoir une source d’eau plus fiable.

Elle affirme qu’elle a dû faire face à certaines oppositions dans le cadre de son travail. Certains chefs locaux pensaient qu’elle faisait cela pour des raisons politiques. Elle raconte :  Lorsque je plantais des arbres, des chefs de la circonscription les déracinaient, car ils pensaient que je plantais des arbres pour que le moment venu de briguer un poste, je gagne facilement.

Mais l’intérêt politique de Mme Pallangyo est de voir la circonscription mener plus d’actions pour protéger la forêt. Elle a demandé au gouvernement de réserver des espaces dans chaque circonscription pour y planter des arbres afin de combattre la sécheresse.

Les entreprises touristiques culturelles comme le Tengeru Cultural Tourism Program reçoivent l’appui du Tanzania Tourist Board, un partenaire d’Uniterra en Tanzanie. Uniterra-Tanzanie collabore avec des partenaires locaux dans les sous-secteurs des fruits et légumes et du tourisme en vue d’aider les jeunes et les femmes à avoir accès à de meilleures possibilités économiques. Uniterra a financé la production du présent article. Uniterra reçoit le soutien financier du gouvernement du Canada, octroyé par l’entremise d’Affaires mondiales Canada, www.international.gc.ca Découvrez plus et suivez Uniterra-Tanzanie sur Facebook à facebook.com/wusctanzania.