Rage du confinement : Violence basée sur le genre pendant le COVID-19

| novembre 7, 2021

Téléchargez cette nouvelle

Le 25 novembre est la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Conformément à cela, notre Texte radiophonique de la semaine se concentre sur l’augmentation de la violence sexiste largement signalée pendant COVID-19.

La violence basée sur le genre est un acte ou une menace d’acte qui inflige une douleur ou une blessure physique, psychologique, émotionnelle, économique ou sexuelle à une personne en raison de son sexe.

La pandémie du COVID-19 a aggravé les inégalités entre les sexes et les hiérarchies de pouvoir préexistantes. Pour prévenir la transmission généralisée du virus, des quarantaines, des mesures de confinement, des restrictions de mouvement et des interdictions de rassemblements publics ont été mises en place. Bien que ces mesures soient importantes pour la santé publique, elles ont entraîné une augmentation des cas de violence sexuelle et sexiste dans les communautés et parmi les personnes vulnérables.

Associé à un accès limité aux services essentiels tels que les refuges et les lignes d’assistance téléphonique, ce phénomène a créé une situation où la violence sexiste est monnaie courante dans de nombreuses communautés au Ghana.

Ces défis rendent nécessaire l’éducation du peuple ghanéen en matière de violence sexiste, afin que les victimes soient informées des services à leur disposition et des mesures qu’elles doivent prendre pour se libérer et obtenir justice.

Dans cette pièce radiophonique, Foriwaa et ses enfants sont victimes d’abus de la part du mari de Foriwaa, Daniel, qui, après avoir perdu un pourcentage de son salaire à cause de la pandémie du COVID-19, reporte ses frustrations sur sa femme et ses enfants.

Il essaie de marier sa fille mineure pour gagner de l’argent et il profite de la situation de confinement pour maltraiter sa femme. Cette pièce dépeint l’horreur de la maltraitance à la maison, l’effet qu’elle a sur les enfants et la nécessité de dénoncer les auteurs dans les situations de maltraitance.

Ce feuilleton contient cinq scènes, d’une durée variant de 4 à 7 minutes. Le texte est disponible en anglais, en français, en swahili, et en amharique. 

http://scripts.farmradio.fm/fr/radio-resource-packs/ressources-sur-covid-19/rage-du-confinement-violence-basee-sur-le-genre-pendant-le-covid-19/