Les radios en Côte d’Ivoire rejoignent la campagne du gouvernement pour encourager la vaccination

| mai 15, 2022

Téléchargez cette nouvelle

Le ministère de l’Hygiène publique de Côte d’Ivoire a débuté sa campagne de vaccination COVID-19 en mars 2021 avec l’arrivée des premières doses du vaccin. Au 7 décembre 2021, 4 718 000 doses avaient été administrées. Aujourd’hui, l’effort continu, et le service de communication du ministère de la Santé a demandé l’aide des stations de radio. 

La radio peut aider le gouvernement à atteindre de nombreuses personnes avec de bonnes informations. L’espoir est que, au fur et à mesure que les stations de radio transmettent de bonnes informations sur les vaccins COVID-19, davantage de personnes décideront de se faire vacciner, et que le gouvernement pourra atteindre son objectif de vacciner l’ensemble de la population. 

Plusieurs stations radio partenaires de Radios Rurales en Côte d’Ivoire se sont jointes à cet effort, garantissant que les informations sur les vaccins COVID-19 atteignent également les populations rurales. 

Radio Média + CI Bouaké est l’une des stations radio impliquées dans cette campagne. La station consacre 30 minutes à une émission intitulée « Mag COVID » chaque jeudi matin. Eunice Cole est la journaliste animatrice. Lorsqu’elle planifie un épisode, elle choisit un thème et organise ensuite des entretiens préenregistrés avec des spécialistes de la santé. Un thème récent était « les préjugés sur les vaccins COVID-19 ». Le jour de l’émission, elle diffuse les enregistrements des spécialistes de la santé, puis invite les auditeur.trice.s à appeler pour discuter de ce qu’ils ont entendu.

Sylviana Fofana est une autre présentatrice et journaliste à Radio Média + CI Bouaké. Elle explique que de fausses informations concernant les vaccins COVID-19 ont circulé sur les réseaux sociaux et que cela influence négativement les attitudes envers les vaccins. Selon madame Fofana, il s’agit d’un obstacle majeur qui empêche de nombreuses personnes de se faire vacciner.

Pour cette raison, la Croix-Rouge, en collaboration avec un comité local à Bouaké, a décidé de mener une campagne de sensibilisation pour soutenir la campagne de vaccination du gouvernement. La Croix-Rouge s’est également associée à Radio Média + CI Bouaké pour accroître la transmission d’informations sur le vaccin dans toute la ville. La Croix-Rouge fournit désormais régulièrement des experts pour participer au programme « Mag COVID. »

Avant d’organiser une émission, l’animatrice de Radio Média + CI Bouaké réalise des vox pops afin que l’émission intègre les voix des gens ordinaires. Dans chaque épisode, l’animatrice discute des questions et des préoccupations des auditeur.trice.s avec des spécialistes de la santé. Madame Fofana affirme qu’au fil du temps, l’opinion des gens a changé, de sorte que davantage de personnes souhaitent recevoir le vaccin. Selon elle, cet intérêt accru s’explique par le fait que les habitants de Bouaké ont une grande confiance dans la Croix-Rouge, qui les soutient toujours en cas d’urgence. Ainsi, si les agents de santé de la Croix-Rouge estiment que le vaccin est le meilleur remède pour combattre le virus, il est probable que les gens suivront ce conseil.

Aujourd’hui, de nombreux auditeur.trice.s contactent la Croix-Rouge et Radio Média + CI Bouaké pour les remercier de fournir un service qui a amélioré la santé de tout le monde. L’information sur les avantages du vaccin commence à être largement connue dans la ville.

Mais même avec le soutien de la campagne gouvernementale, il n’est pas facile de produire des émissions radio sur COVID-19. En particulier, il n’est pas toujours possible d’avoir des spécialistes dans le studio pendant l’émission pour répondre aux questions du public. Au lieu de cela, la station doit souvent se contenter d’interviews préenregistrées. De nombreuses stations de radio sont également confrontées à l’augmentation des coûts liés à la réalisation d’un plus grand nombre d’émissions que d’habitude. 

Bien que de nombreux progrès aient été réalisés pour encourager les gens à se faire vacciner, madame Fofana et madame Cole affirment que les mythes et les idées fausses sur les vaccins contre le COVID-19 existent toujours. Les auditeur.trice.s continuent de leur dire que le vaccin est une « injection de puce dans le corps », ou que « tant qu’ils ne verront pas les autorités ou les agents de santé se faire vacciner, ils ne le feront pas. » Certains refusent également de croire les annonces de décès ou de maladies liées au COVID-19 car, selon eux/elles, « ils n’ont jamais vraiment vu de malades du COVID. »

Mais Radio Média + CI Bouaké reçoit également des retours positifs de son public. Certains auditeur.trice.s font confiance au travail de la station car, même avec la campagne du gouvernement, il n’est pas facile de produire les émissions sur le COVID-19. Malgré les défis, cette équipe de radio et d’autres continuent à sensibiliser les populations de Bouaké pour lutter contre toutes les formes de désinformation sur le COVID-19.

Photo : Eunice Colle en studio. Photo reproduite avec l’aimable autorisation de Radio Media + CI Bouaké.