Côte d’Ivoire : Fraude sur l’exportation du cacao (Fratmat)

| septembre 5, 2016

Téléchargez cette nouvelle

Les pertes enregistrées par l’industrie cacaoyère ivoirienne au cours des 24 derniers mois, et dont le montant s’élève à 2 500 milliards de francs CFA (4,3 milliards de dollars américains) sont attribuées à la contrebande, la fraude fiscale, les tarifs douaniers restrictifs et la corruption.

La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement a fait mention de ces problèmes dans un rapport publié récemment. Ce rapport stipule que le gouvernement aurait pu utiliser les fonds perdus pour régler des problèmes de développement du pays. La corruption qui mine l’industrie cacaoyère ivoirienne est comparable à celle de l’industrie pétrolière nigériane et des industries des minéraux zambienne et sud-africaine.

En octobre 2014, le gouvernement ivoirien a adopté des mesures de lutte contre la fraude au sein de l’industrie cacaoyère, mais les exportateurs se sont plaints du fait que celles-ci avaient entraîné des retards au niveau de la chaîne de production.

Pour lire l’intégralité de l’article, cliquez sur : http://www.fratmat.info/economie/fraude-sur-l-exportation-du-cacao-la-cote-d-ivoire-perd-2500-milliards-fcfa-en-24-ans

Photo: credit Eric Freyssinge