Résumé d’une discussion : épidémie de choléra au Malawi

| avril 3, 2023

Téléchargez cette nouvelle

Malawi et pays voisins sont actuellement confrontés aux résultats du cyclone dévastateur Freddy, qui a détruit des maisons, des entreprises et des champs avec des inondations massives et des glissements de terrain – et a causé la mort de plus de 600 personnes au Malawi seulement. Mais avant cette catastrophe naturelle, le Malawi faisait face à une autre urgence : une épidémie de choléra. L’épidémie a commencé en mars 2022 et a touché les 29 districts du pays. Plus de 40 000 personnes ont été infectées et plus de 1 350 personnes ont perdu la vie, jusqu’à février 2023.

Nous avons organisé une discussion en ligne d’une semaine avec nos partenaires radio du 13 au 17 février pour discuter de l’épidémie de choléra et nous assurer que les partenaires radio disposent des informations dont ils ont besoin pour planifier une programmation sur le sujet. M. Thomas Mavuto, directeur adjoint par intérim des services de santé préventive au ministère de la santé, a été invité à servir comme spécialiste pour la discussion. Il est un membre de longue date du groupe WhatsApp, fournissant d’excellentes informations sur COVID-19 tout au long de la pandémie. La discussion a été animée par Patrick Mphaka, le chargé de réseautage pour le Malawi, et a atteint les 200 membres du groupe des partenaires de diffusion des radios rurales au Malawi.

Les participants ont discuté de nombreux enjeux en répondant aux questions posées quotidiennement. Certaines des questions importantes comprenaient:

  • Comment les stations de radio répondent-elles à la résistance de certaines communautés à mettre en œuvre des mesures de lutte contre le choléra ?
  • Comment les stations de radio répondent-elles à la nécessité de renforcer la coopération entre les parties prenantes dans la lutte contre le choléra ?

Depuis l’épidémie, plusieurs parties prenantes ont informé les membres de la communauté de ce qu’ils doivent faire pour éviter de contracter le choléra. Les offices des eaux ont ouvert des kiosques à eau qui auraient pu fermer en raison du non-paiement des factures d’eau. Les gouvernements locaux ont promulgué des arrêtés interdisant la vente dans la rue d’aliments préparés localement. Il y a eu la distribution de chlore pour le traitement de l’eau aux communautés, et d’autres mesures.

Certaines mesures ont été bien accueillies, d’autres non. Par exemple, comme pour les vaccins Covid-19, certains membres de la communauté doutent de la validité des vaccins contre le choléra car, comme d’autres l’ont dit, il semble provenir de nulle part. En outre, le ministère de la aanté encourage tous les membres de la communauté à se rendre immédiatement à l’hôpital s’ils constatent des symptômes de choléra chez un patient. Pourtant, d’autres religions interdisent à leurs membres de se rendre à l’hôpital lorsqu’ils sont malades. Nous avons discuté des angles que les stations de radio pourraient prendre dans de telles situations pour motiver davantage de personnes à suivre les mesures de lutte contre le choléra.

En plus de souligner la nécessité pour les parties prenantes de travailler ensemble dans la lutte contre la pandémie, les participants ont également discuté de la manière dont ils feraient passer le message que les membres de la communauté eux-mêmes doivent mener dans la lutte contre le choléra, et que le rôle du reste de la parties prenantes est de les soutenir.

À la fin de la discussion, les participants ont appris qu’il est important d’augmenter leurs programmes de santé pour refléter la nécessité de mettre fin au choléra, et que les membres de la communauté sont la clé de la lutte. Entre autres stratégies, les stations de radio doivent donner des statistiques quotidiennes sur les personnes infectées, les morts, les guéris et autres pour aider les auditeurs à tirer leurs conclusions en fonction de la réalité. Les radiodiffuseur.euse.s doivent travailler avec toutes les parties prenantes qui contribuent à l’histoire pour réaliser une présentation complète.

Alors que la dévastation du cyclone Freddy et le long rétablissement occupent actuellement une grande partie des discussions au Malawi, la programmation sur le choléra est plus importante que jamais. Le groupe de communication des risques et d’engagement communautaire de l’Afrique orientale et australe a organisé un dialogue avec les médias le 16 mars sur le choléra et l’impact du cyclone Freddy. Retrouvez l’enregistrement ici (en anglais) : Cholera in Africa: New Outbreaks and the Impact of Tropical Cyclone Freddy -ESAR RCCE Media Dialogue