- Barza Wire - https://wire.farmradio.fm -

Liberia : L’accompagnement des parents en dehors des cours pour aider les enfants dans l’apprentissage de la lecture

Il est environ 17 h et Flourish Sheriff vient de terminer la vaisselle. Elle prend une chaise au salon et retrouve rapidement son fils de trois ans sous la véranda. Il est assis sur sa chaise attendant sa mère pour qu’ils fassent la lecture et d’autres travaux scolaires ensemble.

Ils sont assis face à une table remplie d’articles scolaires, tels que des livres, un journal, des matériels didactiques, une règle et des stylos. C’est le moment où madame Sheriff encourage son enfant à travailler dur en dehors de classes en faisant la lecture avec lui. Elle déclare : « Bien que l’école soit une grande priorité dans la vie de mon enfant, la réalité est que dans une année scolaire, il passe beaucoup moins de temps à l’école qu’à la maison. »

Madame Sheriff vit à Gbarnga, au Liberia. Selon elle, lire avec son enfant en dehors des cours aura un impact considérable sur la réussite scolaire de ce dernier.

Elle poursuit : « Je montre à mon enfant qu’il est important pour moi de lire avec lui. Si je veux être certaine qu’il lit à la maison, je m’assure qu’on le fait ensemble. Cela inclut la lecture de différents matériels comme des livres, des magazines, des journaux et tout autre matériel qui peut aider mon enfant à apprendre. »

Elle affirme que la majeure partie des choses que les élèves apprennent dépendent des efforts immenses que leurs parents fournissent. Elle ajoute : « Je m’assure, par conséquent, de mettre mon enfant sur le droit chemin de l’éducation en faisant la lecture avec lui et en l’encourageant à faire ses devoirs. Cela est bon aussi pour sa croissance et son développement sur le plan social. »

Aux dires de madame Sheriff, les enfants de tous âges doivent lire chaque jour pour pouvoir acquérir de bonnes capacités de lecture afin d’aller plus loin dans leurs études.

Philip Nyanbei Mulbah enseigne depuis huit ans. Il affirme que les parents devraient toujours s’impliquer dans l’éducation de leurs enfants en lisant avec eux.

Monsieur Mulbah déclare : « La participation financière et morale des parents à chaque activité de leurs enfants est importante pour leur développement scolaire et moral. Les enfants sont très fiers quand ils réalisent que leurs parents s’impliquent beaucoup dans leurs activités scolaires, telles que la lecture. »

Selon monsieur Mulbah, la réussite scolaire des enfants dépend énormément des études à domicile. Ainsi, si les parents n’enseignent pas leurs enfants à la maison, ou s’ils ne trouvent personne pour les aider, cela compromet fortement leurs résultats scolaires.

Il explique : « Les enfants sont affectés sur le plan psychologique et scolaire lorsque les parents ne s’impliquent pas dans leurs activités scolaires à l’école. »

Annie Kolleh est une autre parente de la localité de Gbarnga qui lit avec ses deux enfants quand ils ne vont pas à l’école. Elle soutient que le fait de laisser les enfants choisir librement leurs activités est une façon de les garder motivés et les aider à se concentrer sur leurs travaux.

Madame Kolleh explique : « Par exemple : en lisant ensemble, vos attentes peuvent être que votre enfant lise 15 à 30 minutes chaque nuit, mais vous devriez le laisser choisir le livre ou l’article qu’il veut lire. »

Madame Sheriff sait qu’il est parfois tentant pour elle de récompenser son enfant avec de l’argent ou des cadeaux pour les bonnes notes qu’il a obtenues en lecture ou en langues. Mais elle affirme que cette motivation est bonne seulement pour les bénéfices à court terme et que cela peut en fait rendre l’enfant moins motivé à lire à long terme.

Elle croit qu’il revient à chaque parent d’aider ses enfants à apprendre et à lire lorsqu’ils n’ont pas cours. Elle explique : « Je conseille et je recommande aux parents qui n’ont pas encore songé à lire avec leurs enfants de le faire, car cette pratique aura un grand impact sur leur réussite scolaire. »

La présente nouvelle a été produite grâce au soutien financier du gouvernement du Canada par l’entremise d’Affaires mondiales Canada. Le projet « L’apprentissage à distance en période de crise » est réalisé en partenariat avec CODE, TALLE et WE-CARE.