L’association Jeunesse pour la Paix et le Développement du Monde Rural, promeut l’agriculture durable

11 Mars 2019
A translation for this article is available in English

Dans le cadre du projet d’accompagnement des agricultrices et  agriculteurs dans la province du Sud-Kivu en République Démocratique du Congo, notre organisation Jeunesse pour la Paix et le Développement du Monde Rural, JPDMR en sigle, association sans but lucratif, a développé une approche nommée « Agriculture Familiale Viable et Durable en Zones Rurales» dans la localité de Kajuchu en groupement d’Irambi- Katana en Territoire de Kabare dans le but d’éduquer et de sensibiliser les agricultrices et agriculteurs de cette zone.

Deux thèmes étaient développés au cours des séances d’éducation et de sensibilisation.

  1. Comment connecter l’agriculture familiale et les marchés pour promouvoir le « Consommer local.»

Dans ce volet, les sous thèmes ci-après ont été abordés : (i) comment l’agriculture familiale locale peut approvisionner les marchés domestiques et nourrir les villes et les agglomérations rurales, (ii) comment cette agriculture peut concurrencer les produits importés et reconquérir une part des marchés urbains et ruraux, (iii) comment favoriser le « consommer local », (iv) comment la population rurale peut-elle vivre correctement par l’activité agricole familiale, (v) comment les producteurs, les  transformateurs, les vendeurs et les consommateurs peuvent-ils s’organiser pour améliorer les réponses aux besoins des uns et des autres.

  1. Comment développer des pratiques d’agriculture durable et des systèmes alimentaires 

Par cette thématique, les aspects suivants ont été développés :  (i) comment développer une agriculture durable pour répondre au défi de nourrir les villes et les zones rurales par l’agriculture familiale pour l’élimination de la faim, (ii) comment l’agriculture familiale peut-elle s’adapter au changement climatique, (iii) comment peut-elle contribuer à la préservation des ressources naturelles et de la biodiversité, que ce soit dans ses phases de production, de transformation ou de commercialisation.

Leçons tirées

Lors de cette activité, plusieurs témoignages ont été donnés par les femmes et hommes qui ont montré qu’une amélioration s’est observée grâce à ces enseignements et conseils reçus de l’organisation JPDMR.

A travers cette activité, les agricultrices et agriculteurs  parviennent à produire, manger et vendre quelque chose de leur production afin de répondre à certains problèmes de la vie.

C’est le cas par exemple de Madame Solange NANJIRA âgée de 54 ans, veuve de son état et mère de 5 enfants. « Au cours de cette année, j’ai cultivé un champ de maïs, de haricot et d’arachide, pendant la récolte de haricot et d’arachide, j’ai pu payer les frais scolaires de 3 de mes enfants. J’ai eu une quantité suffisante de nourriture pour me satisfaire dans le besoin alimentaire » déclare Madame Solange NANJIRA qui ajoute, « pour le champ de maïs, je l’avais vendu et j’avais eu un revenu de 280$ pour lesquels j’avais acheté des tôles pour la construction de ma maison mais aussi l’achat d’une chèvre et d’un cochon ».

Cette approche est à sa phase pilote et d’expérimentation et nous entendons l’étendre dans d’autres localités de notre zone d’intervention. Nous avons déjà sensibilisé 250 personnes dont 200 femmes et 50 hommes. Le principal défi que connait cette activité est lié à nos moyens limités car nous la menons sur fonds propre sans l’apport d’un partenaire externe. L’organisation Jeunesse pour la Paix et le Développement du Monde Rural a été créée en 2014. Elle est basée dans la ville de Bukavu au Sud Kivu en République Démocratique du Congo et ses fonds proviennent pour le moment des contributions des membres.

 Pour plus de renseignements veuillez nous écrire aux adresses suivantes:

jpdmrasblsk@gmail.com, julesndalemwa@gmail.com

WhatsApp : +243 990 350 120