Se réapprovisionner en semences locales après un conflit armé ou d’autres situations d’urgence

30 Octobre 2018
A translation for this article is available in English

Toutes les trois nouvelles de cette semaine soulignent l’importance des cultures indigènes, et deux mettent l’accent sur les semences indigènes. Notre texte radiophonique de la semaine est également consacré aux semences.

Le présent texte contient des renseignements sur le réapprovisionnement des stocks de semences détruits ou perdus à la suite d’un conflit armé. Même si les membres de votre auditoire ne sont pas victimes d’un conflit armé, ces renseignements peuvent servir pour d’autres situations d’urgence, y compris les catastrophes naturelles.

Vous pourriez certainement réaliser une émission de suivi sur une exposition de semences, ou contribuer même à l’organiser ou à en faire la publicité. Une exposition de semences peut être une occasion pour les communautés de reconstituer leurs réserves de semences. Il est souvent nécessaire de solliciter l’aide d’un plus grand organisme (gouvernemental ou ONG) pour organiser une exposition de semences. L’organisation distribue des bons de semences aux agriculteurs et aux agricultrices ayant besoin de semences. Ces derniers peuvent échanger ces bons contre des semences pendant l’exposition. De plus, les agriculteurs et les agricultrices qui ont des semences peuvent les vendre pour obtenir des bons de semences. Après l’exposition, les vendeurs et les vendeuses de semences remettent les bons à l’agence commanditaire moyennant de l’argent. Les expositions de semences profitent aux agriculteurs et aux agricultrices qui veulent acheter des semences et à ceux et celles qui veulent en vendre.

http://scripts.farmradio.fm/fr/radio-resource-packs/pochette-67rebatir-les-vies-et-les-moyens-dexistence-en-milieu-rural/se-reapprovisionner-en-semences-locales-apres-un-conflit-arme-ou-dautres-situations-durgence/