Un agriculteur kényan utilise des méthodes de culture biologique

30 Juillet 2018
A translation for this article is available in English

La nouvelle qui nous provient cette semaine de la Tanzanie parle des avantages de l’agriculture biologique. Notre texte radiophonique relate l’histoire de réussite d’un agriculteur biologique kényan.

George Opondo est un agriculteur qui pratique l’agriculture biologique dans la province de Nyanza, au Kenya.

Au Kenya, le climat et les sols ne se prêtent pas souvent à l’agriculture à haut niveau d’intrants. Les semences hybrides et améliorées ont souvent besoin de bonnes pluies et de sols très fertiles pour bien produire. Si les conditions ne sont réunies, les semences hybrides peuvent en fait produire moins que les semences locales. Et, parfois, il ne pleut pas et il n’y a aucune récolte. Si un agriculteur ou une agricultrice investit beaucoup d’argent dans l’achat d’intrants, alors cela peut être une perte d’argent.

Par contre, George Opondo conserve les semences de plantes qui poussent bien dans ses champs, s’assurant ainsi que ses cultures sont bien adaptées aux conditions locales. Il utilise également le compostage en tranchées pour fertiliser ses cultures. Il creuse une longue tranchée, la remplit de matières compostables, puis sème les graines sur les monticules bordant la tranchée. Les graines poussent et produisent bien, nourries par les matières compostables se trouvant dans la tranchée.

Le présent texte radiophonique a été rédigé par un travailleur du Centre de ressources communautaires d’Ugunja (UCRC), dans le district de Siaya, dans la province de Nyanza. L’UCRC est convaincu que l’agriculture biologique, qui nécessite le moins d’intrants possible provenant de l’extérieur de l’exploitation agricole, est plus adaptée pour les besoins de plusieurs agriculteurs et agricultrices.

Dans ce texte radiophonique, vous découvrirez l’expérience de George Opondo en matière d’utilisation de couches de compost de tranchées pour améliorer le sol, ainsi que l’utilisation qu’il fait des herbes traditionnelles pour soigner et prévenir les maladies des animaux.

http://scripts.farmradio.fm/fr/radio-resource-packs/pochette-75-prevision-changements-environnementaux-des-agriculteurs/un-agriculteur-kenyan-utilise-des-methodes-de-culture-biologique/