Tanzania Broadcasting Corporation : Offre d’une tribune pour discuter des problèmes des femmes

13 May 2019
A translation for this article is available in English

À Dar es Salaam, la radiodiffuseuse Chelu Matuzya de la Tanzania Broadcasting Corporation consacre beaucoup de temps à réfléchir aux problèmes des femmes, y compris le harcèlement sexuel à l’école, les services de santé pour les femmes ou la nutrition familiale. Ensuite, elle passe à la radio pour parler de ces problèmes. En reconnaissance du travail important qu’elle accomplit, Radios Rurales Internationales a choisi sa station comme l’une des finalistes de la première édition du Prix Liz Hughes pour Radios Rurales au féminin.

Le harcèlement sexuel et les grossesses précoces à l’École Butihimba, dans le district de Nyamagana, sont des sujets très importants que madame Matuzya a abordés. Dans une émission de 14 minutes, elle a diffusé les voix d’élèves, aussi bien des filles que des garçons, victimes d’un abus ou de harcèlement sexuel à l’école et elle a souligné les répercussions dans leurs vies et leur accès à l’éducation. Madame Matuzya a également interviewé des enseignant(e)s de l’école et des spécialistes de la santé qui ont souligné le besoin d’offrir des cours d’éducation sexuelle et de créer des milieux sécuritaires. Ce genre d’interviews ne sont pas faciles à réaliser.

Madame Matuzya affirme que l’accès à des informations justes et fiables sur l’abus sexuel est un défi important. Malgré les difficultés, elle est maintenant une promotrice de l’égalité de genre et met à profit son poste de présentatrice radio pour amplifier les voix des filles vulnérables et sensibiliser cette communauté par rapport au phénomène répandu de violence sexuelle.

Une autre émission de la TBC a traité de l’inaccessibilité des services de santé à Msanga, un quartier de la commune de Chamwino, dans la région de Dodoma, notamment pour les femmes enceintes. Madame Matuzya a interviewé beaucoup de femmes qui ont mentionné les difficultés qu’elles avaient à payer le transport en mobylette pour parcourir les chemins périlleux et boueux qui mènent au centre de santé éloigné. Les femmes sont souvent obligées d’accoucher à la maison, s’exposant ainsi à des risques de complications pour leur santé. Une femme a même déclaré avoir accouché dans la forêt alors qu’elle se rendait au centre de santé.

Madame Matuzya a dû se battre pour obtenir des renseignements pour l’émission, y compris obtenir des fonctionnaires qu’ils parlent de l’accès des femmes enceintes aux soins de santé. Toutefois, elle s’est engagée et a travaillé pour interviewer d’importantes sources telles que des infirmiers et des infirmières, des médecins et le directeur général du centre de santé.

Madame Matuzya est empathique, attentionnée et prévoyante dans son approche en matière de radiodiffusion. Elle aborde des sujets sensibles et importants et utilise la radio pour offrir aux femmes rurales une tribune où elles peuvent parler de leurs problèmes. Elle s’entretient avec des spécialistes et des autorités en vue de trouver une solution à ces problèmes et apporter des changements positifs dans la communauté.

Ses émissions sont efficaces et divertissantes et elles proposent divers formats radiophoniques, dont des micros-trottoirs, des interviews en studio et des interviews de terrain dans lesquels figurent toujours les voix de femmes. Ces éléments sont mis en valeur à travers une production de haute qualité.

Radios Rurales Internationales félicite madame Matuzya et la Tanzania Broadcasting Corporation pour leur engagement à réaliser des émissions radiophoniques rurales sur le genre et les problèmes des femmes et encourage l’équipe à poursuivre son travail important.