Candidat du Prix des communications George Atkins, Benjamin Boureima Nama, Radio Evangile Développement, Burkina Faso

30 Octobre 2018
A translation for this article is available in English

La première fois que Benjamin Boureima Nama a eu connaissance des ressources de Radios Rurales Internationales pour les radiodiffuseurs, c’était en 1999 alors qu’il était stagiaire à Radio Evangile Développement, à Ouagadougou, au Burkina Faso. Le directeur général du réseau de Radio Evangile Développement avait réalisé une émission intitulée « Le défi de l’Afrique » qui proposait des conseils pratiques. Le réalisateur utilisait les ressources de Radios Rurales Internationales que monsieur Nama lisait à l’antenne. Il se rappelle : « Le tout premier que j’ai interprété portait sur la fabrication du compost. »

Par la suite, monsieur est devenu le directeur de Radio Evangile Développement de Léo, et il est devenu lui-même un partenaire de radiodiffusion de Radios Rurales Internationales. Il affirme que les ressources de RRI l’ont motivé à améliorer le contenu de ses émissions radiophoniques et à les rendre plus participatives, en impliquant le plus possible ses auditeurs et ses auditrices.

Monsieur Nama sait que son auditoire apprécie ses efforts. Il affirme qu’un auditeur nommé Jean Baptiste Sawadogo a pu doubler sa production de maïs après avoir utilisé des résidus de cultures comme engrais, une technique qu’il avait apprise grâce à l’émission agricole de Radio Evangile Développement.

Monsieur Nama a réalisé plusieurs émissions radiophoniques sur la culture, la santé, l’hygiène, l’assainissement, les droits de la femme (y compris les mutilations génitales féminines et le mariage précoce), l’agriculture, la sécurité alimentaire, la sécurité foncière, la gestion des ressources naturelles et l’égalité de genre.

Concernant l’égalité de genre, monsieur Nama a participé à un projet de Radios Rurales Internationales sur le secteur du karité. Le karité est une denrée importante pour les femmes au Burkina Faso. Le projet, en collaboration avec le programme Uniterra, a diffusé des émissions radiophoniques interactives pour mobiliser les femmes collectrices de noix de karité et leur fournir des informations visant à améliorer leurs conditions de vie et leurs sources de revenus. Cette émission a permis aux auditeurs et aux auditrices d’exprimer leurs points de vue, laisser des messages et poser des questions spécifiques par le biais de la plateforme Uliza de Radios Rurales Internationales.

Dans le cadre de son travail à Radio Evangile Développement, monsieur Nama coordonnait les plans de production, mettait en place des groupes d’écoute communautaires et produisaient plus de 20 émissions interactives sur le secteur du karité pour plus de 5 000 femmes collectrices de noix de karité.

Monsieur Nama est titulaire d’un diplôme universitaire en gestion des organisations et journaliste depuis 18 ans, mais il est toujours à l’affût d’occasions pour apprendre. Pour son travail à la radio, il a été décoré Chevalier de l’ordre du mérite burkinabé.

Il est actuellement chargé des métiers radiophoniques à Radios Rurales Internationales, et appuie d’autres radiodiffuseurs et radiodiffuseuses dans la production d’émissions radiophoniques participatives pour les projets de Radios Rurales Internationales.

Il déclare : « Ce prix, certes, est une sorte de reconnaissance de ma modeste contribution au développement local de façon générale, mais c’est aussi et surtout un grand défi pour moi. Celui de faire mieux que ce qui m’a valu ce prix surtout que je suis désormais membre de l’équipe de RRI. C’est avec fierté que j’apporte ma pierre à l’édifice que Georges Atkins a initié au profit du monde paysan. Je mettrai à contribution mon expérience pour un meilleur rayonnement de son œuvre à travers la radio. »