Trois radiodiffuseurs africains recevront le Prix des communications George Atkins

11 Septembre 2017
Une traduction de cet article est disponible en English

Une jeune enseignante devenue animatrice radio, une mère combattante des stéréotypes qui travaille désormais à l’antenne, et un radiodiffuseur retraité, incapable d’arrêter de produire des émissions agricoles, sont les lauréats du Prix des communications George Atkins, cette année.

Chacun de ces radiodiffuseurs talentueux recevra un certificat et 500 $CAD (410 $US) en reconnaissance des efforts qu’ils consentent pour la production et la diffusion d’émissions radiophoniques visant à aider les agriculteurs et les agricultrices d’exploitations familiales à nourrir leurs familles et accroître leurs revenus.

Les lauréats du Prix des communications George Atkins 2017 sont :

  • Josephine Adumako Akaribo de Radio Gurune, au Ghana
  • Hadiza Abdoul Karim de Dallol FM, au Niger
  • Filius Chalo Jere de Breeze FM, en Zambie

En plus de 48 ans de radiodiffusion, Filius Chalo Jere déclare : « J’ai réalisé que ce qui manquait aux [agriculteurs] et ce dont ils avaient le plus besoin pour améliorer leurs moyens de subsistance n’était pas la distribution d’aliments et d’intrants, mais plutôt de simples renseignements sur la façon de cultiver efficacement. »

Partager ces informations avec les agriculteurs et les agricultrices est une passion qu’il partage avec tous les finalistes de cette année.

Trois autres radiodiffuseurs seront récompensés en qualité de finalistes et recevront chacun un certificat :

  • Mubiru Ali de Radio Simba, en Ouganda
  • Joseph Sekiku de FADECO Radio, en Tanzania
  • Tasew Mengiste de Amhara Mass Media Agency, en Éthiopie

Tous les lauréat(e)s et les finalistes travaillent sur des émissions radiophoniques destinées aux agriculteurs et agricultrices d’exploitations familiales. Ces émissions sont consacrées exclusivement à des sujets variant des techniques de plantation, des stratégies de commercialisation aux questions de genre qui désarçonnent les familles agricoles.

Le finaliste ougandais Mubira Ali n’était pas encore né lorsque Filius Jere animait sa première émission radiophonique! Toutefois, les deux ont un objectif commun : fournir aux agriculteurs et aux agricultrices des informations qui leur permettront de prospérer en dépit de difficultés telles que les sécheresses et les maladies.

Monsieur Mubira déclare : « Les meilleurs moments pour moi se résument aux sorties sur le terrain pour discuter avec les agriculteurs, recueillir des informations de première main pour les aider ensuite à surmonter ces obstacles. »

Cinquante membres du personnel de RRI, du conseil d’administration et des anciens lauréat(e)s du Prix des communications George Atkins ont voté pour les lauréats de cette année. Ce prix porte le nom de feu Dr George Atkins, fondateur de Radios Rurales Internationales. Des cérémonies visant à célébrer le travail des trois radiodiffuseurs gagnants seront organisées en septembre.