Apprentissage audio, adapté : Projecteurs sur le Talking Book (Livre enregistré)

17 Avril 2017
Une traduction pour cet article est disponible en English

Au Ghana, les agriculteurs peuvent obtenir des informations agricoles sur les ondes, à partir de leur station de radio locale. Toutefois, une organisation dénommée Literacy Bridge leur fournit également des renseignements sur demande sous un autre type de support : le Talking Book.

Le Talking Book est un équipement qui ressemble beaucoup à une radio, et qui transmet des messages audio enregistrés sous plusieurs formats, dont des chansons, des feuilletons radiophoniques et des interviews. Les auditeurs s’informent sur les mêmes sujets importants tout comme ils le font à la radio : la préparation de la terre, les semences, les techniques de semis, le sarclage, les engrais et le fumier de compost, la prévention des pertes après récolte, l’entreposage des récoltes, la gestion des terres, la commercialisation, etc.

Les messages du Talking Book sont transmis à plus de 250 000 personnes dans la région du Haut Ghana occidental et dans des localités du Haut Ghana oriental et du nord.

Cela fait plus de cinq ans que Fidelis Dauri travaille avec Literacy Bridge. Il déclare : « J’aime travailler pour une organisation qui soutient les personnes qui ne savent ni lire ni écrire [et] qui les aide à améliorer leur production, leurs revenus et leur santé. » Il a commencé en tant que coordonnateur itinérant et travaille actuellement comme chargé principal du contenu. Il enregistre et produit des ressources sur l’agriculture et la santé.

Il ajoute : « J’aime diffuser des messages sur les pratiques agricoles durables, ainsi que la santé maternelle et infantile. Pendant les quatre dernières années, les agriculteurs des régions où sont diffusées nos émissions ont remporté les prix décernés aux meilleurs agriculteurs, et ils attribuent cela à ce que leur enseigne le Talking Book. »

En 2015, Cecilia Belintaa a remporté le prix du meilleur agriculteur du district. Elle déclare : « Il n’y a pas beaucoup d’agents de vulgarisation agricole, et, par conséquent, il leur est difficile d’entrer en contact avec les agriculteurs. Mais cette radio [Talking Book] des agriculteurs permet d’apporter leurs leçons à chaque famille de la communauté. »

Le Talking Book développe plusieurs des messages qu’il diffuse aux paysans en utilisant des informations provenant de Barza infos et des Ensembles de ressources pour la radio agricole. M. Dauri déclare : « Notre émission porte sur des cultures particulières comme le millet, le sorgho, le soja, le niébé, les arachides et la santé du bétail. J’utilise Barza infos, les ressources de Radios Rurales Internationales et d’autres ressources pour concevoir des messages adaptés aux besoins des agriculteurs des communautés ciblées par notre émission au Ghana. »

À l’instar d’un radiodiffuseur, Mr. Dauri veille à ce que les agriculteurs puissent partager leurs voix par le biais du Talking Book. Il déclare : « Ils veulent que leurs voix soient entendues à travers les avis qu’ils livrent sur notre émission et nos messages. Ils recherchent des émissions interactives et participatives. »

Le Talking Book permet aux auditeurs d’enregistrer un message dans une langue quelconque, auquel le personnel de Literacy Bridge s’attèle à répondre. Le Talking Book enregistre également des renseignements concernant les messages diffusés, afin que l’organisation sache lesquels des messages sont les plus prisés. Mr. Dauri ajoute : « Leurs questions, leurs préoccupations et leurs suggestions sont toujours prises en compte en vue d’améliorer notre émission et être partagées avec des organisations qui produisent des ressources agricoles similaires. »

Mr. Dauri affirme avoir vécu les instants dont il est le plus fier en 2015, lorsqu’il a fait un reportage sur l’histoire de Kogliyiri Sinkari, le meilleur agriculteur du district. Les messages de Mr. Sinkari sur les bonnes pratiques agricoles et l’adaptation au changement climatique ont été enregistrés et diffusés pour d’autres agriculteurs, ce qui en retour a motivé Nanglatuo Kaategri a adopté ces pratiques. M. Kaategri a remporté le prix du meilleur agriculteur du district en 2016.

Mr. Dauri déclare : « Je suis surtout fier de l’impact positif que les résultats agricoles abondants d’un agriculteur ont eu sur un autre agriculteur, en inspirant ce dernier à adopter lui aussi les nouvelles pratiques agricoles. »