Tanzanie : Des agriculteurs augmentent leur production de lait en fabriquant des aliments pour animaux avec des bananiers

04 February 2019
A translation for this article is available in English

Le soleil est en train de se coucher et sa lueur disparaît à travers les feuilles des bananiers qui encerclent presque la concession de Gladness Pallangyo. Il fait presque noir, mais, comme d’habitude, madame Pallangyo utilise une hache pour émincer les troncs et les feuilles de bananiers devant sa maison. Elle fabrique des aliments pour ses quatre vaches qui attendent impatiemment.

Madame Pallangyo déclare : « Je nourris mes vaches avec des bananiers chaque matin et chaque soir avant de les traire, afin qu’elles me donnent plus de lait. »

Pour avoir plus de lait et s’assurer que ses vaches sont en bonne santé et se développent rapidement, elle mélange les morceaux de bananiers avec du tourteau de tournesol.

Madame Pallangyo vit dans le village de Tengeru, à Arusha, une ville située au nord-est de la Tanzanie. Cela fait presque 35 ans qu’elle est productrice laitière.

Elle a appris à utiliser des bananiers pour faire des aliments pour vaches auprès de collègues producteurs et productrices, et d’un(e) agent(e) de vulgarisation agricole. L’aliment à base de bananier et de tournesol fait produire plus de lait à ses vaches produisent, ce qui lui permet d’avoir plus de revenus.

Les producteurs et les productrices laitiers peuvent acheter un sac de 50 kilogrammes de tourteau de tournesol à 1 600 shillings tanzaniens (0,70 $ US). Madame Pallangyo note que, même si le tourteau de tournesol doit être mélangé avec les morceaux de bananiers, une vache individuelle ne devrait pas consommer plus de deux kilogrammes de tourteau par semaine.

Il y a beaucoup de bananiers sur sa ferme, mais lorsqu’elle vient à en manquer, elle achète le bananier à 1 000 shillings (0,43 $ US) chez d’autres producteurs et productrices.

Madame Pallangyo avait l’habitude de nourrir ses vaches avec de l’herbe, mais chaque vache produisait un maximum de 16 litres de lait par jour. Grâce à l’aliment fait à base de bananiers et de tourteau de tournesol, la production de lait a considérablement augmenté.

Elle trait ses vaches deux fois par jour, matin et soir. Désormais, chaque vache lui rapporte par jour environ 30 litres de lait qu’elle vend à 800 shillings (0,34 $ US) le litre aux magasins et aux sociétés. Loy Manja est un autre producteur laitier du village de Tengeru qui nourrit ses vaches avec le mélange de bananiers émincés et de tourteau de tournesol. Il affirme que ses vaches croissent rapidement et lui donnent plus de lait grâce à cet aliment.

Il ajoute : « J’achète des vaches maigres et je leur donne des bananiers à manger pour qu’elles croissent rapidement et me donnent plus de lait que je vends. »

Niko Luambano est l’agent de vulgarisation agricole à Arusha. Selon lui, les bananiers constituent une bonne source de glucides qui aident les vaches à se développer rapidement. Il ajoute que les producteurs et les productrices doivent les mélanger avec le tourteau de tournesol qui procure les protéines, les lipides et le calcium pour favoriser une bonne santé.

Madame Pallangyo soutient qu’elle continue de nourrir ses vaches avec les bananiers et le tourteau de tournesol, car elle gagne suffisamment de revenus pour subvenir aux besoins de sa famille. Les membres de sa famille jouissent ainsi d’une meilleure santé, car ils utilisent le lait pour préparer différentes sortes de nourritures.