3. Burkina Faso – Les innovations aident à remédier aux conditions de sécheresse (IRIN, IK Notes)

14 July 2009
A translation for this article is available in English

Le terrain de l’agriculteur Yacouba Sawadogo est un terrain expérimental. Sur ce qui était anciennement une terre stérile, il fait des essais sur la fertilité des sols. Avec d’autres agriculteurs de la région du Yatenga, dans le nord du Burkina Faso, il a découvert un moyen de transformer la roche dure du sol en terrain fertile.Au Yatenga, la sécheresse rend l’agriculture très difficile. Mais, les agriculteurs ont surmonté le défi de l’adaptation à la sécheresse grâce à des fosses traditionnelles de plantation, communément appelées zaï.

Pour appliquer la technique du zaï, les agriculteurs creusent un petit trou dans la terre ferme. Le trou est ensuite rempli de fumier ou de compost. Cela fournit au sol les éléments nutritifs contenus dans les engrais organiques. Cela attire également des termites, qui creusent le sol, créant des canaux permettant à l’eau de s’infiltrer.

La technique du zaï restaure la fertilité et retient l’eau dans le sol. En conséquence, le mil, le sorgho, le maïs et le niébé poussent désormais à des endroits autrefois considérés comme inappropriés pour leur culture.

M. Sawadogo et d’autres agriculteurs continuent à expérimenter cette technique traditionnelle. . Ils essaient de creuser différentes tailles de trous et cultivent différentes sortes de cultures. Ils essayent aussi différents types de matières organiques, de mélange de matières organiques et d’engrais chimiques. Ils ont aussi partagé leur savoir sur cette technique, qui est devenue une pratique courante au Yatenga.

En adaptant la technique traditionnelle du zaï, les agriculteurs innovateurs du Yatenga ont remis en état leurs terres. Pour en savoir plus sur la technique du zaï et comment elle est utilisée dans d’autres pays africains, veuillez vous référer aux textes radiophoniques de Radios Rurales Internationales suivants:

Regénérer la terre dégradée : planter des arbres dans des fosses (Pochette 68, numéro 3, septembre 2003)
Phiri, l’agriculteur, utilise des fosses d’infiltration pour lutter contre la sécheresse (Pochette 64, numéro 6, jullet 2002)
Produisez plus d’aliments sur les terres arides avec des trous de culture (Pochette 75, numéro 8, juin 2005)

Dans la prochaine édition d’ARH, nous ferons l’annonce d’un nouveau concours de Radios Rurales Internationales. Il s’agit d’un concours de rédaction de textes radiophoniques sur les innovations des petits exploitants agricoles. Ce concours sera une excellente façon de faire découvrir les innovations développées dans votre région et de les partager avec d’autres agriculteurs à travers l’Afrique.